Malgré les déclarations de la présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence, le massacre des espaces verts continue pour faire passer le Boulevard Urbain Sud.

Prochaine victime :  la pinède du Roy d’Espagne.

Le Collectif anti-nuisances Boulevard Urbain Sud (CANBUS), qui regroupe associations et habitants de Marseille, organise une action citoyenne

                        Dimanche 24 novembre à 10h30 au parc du Roy d’Espagne (13008 Marseille).

 

Les participants sont invités à marquer les arbres de la “coulée verte” pour empêcher leur abattage.

 

Entre la résidence San Remo et le parking de Décathlon, 217 pins d’Alep et pins parasols, chênes verts, frênes, etc. sont menacés par la construction du B.U.S., projet de rocade urbaine datant de 1933.

La coulée verte, cette partie de pinède appréciée des promeneurs et sportifs, serait rasée pour faire place aux voitures. Elle réunit les quartiers du Roy d’Espagne (8e) et de Floralia (9e), longe la ferme pédagogique, le collège, le stade, le village SOS enfants et de nombreuses habitations.

 

Cette semaine, une équipe missionnée par la Métropole est venue recenser les arbres pour planifier leur abattage, malgré l’engagement public de sa présidente, Martine Vassal, de demander à ses services d’étudier un autre tracé pour les 2 dernières tranches du Boulevard Urbain Sud. 

 

La 1ere tranche (Florian-Cabot) est pratiquement terminée. Le chantier du B.U.S. reprend maintenant entre la Pointe Rouge et le Roy d’Espagne. Récemment, les tronçonneuses ont abattu des peupliers centenaires au niveau de la traverse Parangon, dans le prolongement du bd Jourdan-Barry.

 

Construire une nouvelle voie de circulation dans des quartiers densément peuplés, en éventrant des parcs, jardins et poumons verts de Marseille jusqu’aux portes du parc national des Calanques, va à rebours de ce qui se fait dans les autres villes.

Un trafic de 13 000 à 50 000 véhicules/jour est annoncé dans l’enquête publique. Le B.U.S. longera plus de 20 établissements sensibles (crèches, écoles, collèges, lycées, village SOS, maisons de retraite…).

2 500 Marseillais meurent prématurément chaque année à Marseille à cause de la pollution.

 

Rendez-vous dimanche 10h30 dans la partie de la pinède située entre le 27 bd Velasquez et le stade Lebert, rue Jules Rimet.

 

https://collectif-canbus.org/

https://twitter.com/collectifcanbus

https://www.facebook.com/pg/collectifcanbus/posts/

4 thoughts on “Massacre au Roy d’Espagne

  1. Une honte on nous annonce le prolongement du parc borely jusqu’à la plage de david pour mieux déboiser la forêt naturelle du Roy d’Espagne le monde marche sur la tête c’est du grand n’importe quoi

  2. Que les gens qui protestent renoncent à leurs voitures ! C’est partout la même chose : on veut des voix de dégagement, à condition quelle passe chez les autres …Le quartier du Roy d’Espagne a toujours été massacré; il y a des années déja, par la construction de tours hideuses qui ont défiguré le paysage .Les habitants se mobilisent pour sauver leurs arbres et on comprend qu’ils souhaitent préserver leur environnement privilégié sur Marseille . Comment trouver la bonne solution ?

  3. on peut rêver en rose ,parfait, mais la réalité est rarement de cette couleur …Voici ce que disait
    notre Maire, M. lionel Royer-Perreaut le 17 oct. 2017:
    “…..Il aura fallu aussi tout l’acharnement de Guy Teissier et la moblisation plus récente de votre
    serviteur (donc l . R P)pour convaincre la Métropole de réaliser cette voie.
    …….
    Nous sommes partis pour 30 mois de chantier etc….”
    Donc rien ne changera dans ce projet dévastateur de beaux espaces encore sauvages …..
    Adieu mésanges, pies ,huppes , geais , perruches , jardins ,arbres vénérables ……nous allons
    vous assassiner .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *