cabot-old           cabot-new

Le quartier du Cabot ,auparavant situé sur l’unique route menant à Cassis,était un village étape,où les voyageurs s’arrêtaient ponctuellement le long de leur trajet.En effet,une ancienne voie romaine menait de St Marguerite à Cassis,en contournant la colline St Joseph.Une partie de cet antique chemin existe toujours sous le nom <<d’ancien chemin de Cassis>>.Ce chemin desservait à l’époque le Cabot ,cabe en provençal désigne le cabaret mais on dit aussi que Cabot vient de kape,bergerie,ou de escabouet,troupeau de chévre,la Panouse (Pan Ousia terre des bergers)et le Redon ( Le Redoun,terminus de la route en rond point couvert de pins) débouchant à Vaufréges (Vallis drigida,vallon frais),au pied du col de la gineste,fief des exploitations de fours à chaux.

Au 18 iem siécle,le Cabot est principalement un territoire agricole étendu et structuré par des chemins ruraux dont certains marquent le tissu urbain d’aujourd’hui.L’évolution du quartier est fortement liée à la construction du canal de Marseille et à la révolution industrielle à partir des années 1940.Ainsi ce territoire a accueilli certaines activités du centre de Marseille telles que les savonneries et les scieries permettant le développement d’un noyau villageois tout au long du boulevard du Cabot qui constitue aujourd’hui son artére principale .

Certains traits de cette histoire cabotine sont encore visibles ,à travers les anciennes constructions qui ont pu échapper à la déformation du territoire et à l’évolution du foncier .Elles composent avec les constructions modernes et contemporaines un langage architectural hybride qui caractérise le quartier.

Le Cabot d’aujourd’hui est principalement résidentiel.Quelques commerces persistent le long du Bd du Cabot .De part et d’autre,s’étendent des pavillons individuels et des résidences collectives constituant une surface considérable de propriétés privéees réduisant ainsi le quartier à un « dortoir ».La succession de barriéres et de limites séparant la rue des habitations privées génére un espace public indéfini et donc peu approprié.Celui ci n’est plus un espace creux de rencontre mais devient une simple voie de circulation où la voiture est prioritaire.

Certains éléments urbains dans le quartier constituent des repéres et portent un caractére identitaire propre au Cabot.Le parc de la Mathilde,la maison de quartier , les Jardins Familiaux ,le Parc Infossi ,la Colline St Joseph constituent les lieux de rencontre auxquels les habitants s’identifient.

Le devenir du Cabot est lié au projet du Boulevard Urbain Sud .Projet qui consiste à relier l’autoroute A50 au secteur de la pointe rouge à travers un axe urbain automobile.Passant par le Cabot,ce projet impacte fortement le Jardin de la Mathilde qui incarne une grande partie de la vie commune et sociale au sein du quartier ,ce qui est à l’origine de contestations citoyennes contre sa réalisation.Ce projet de grande ampleur n’influence pas seulement le jardin de la Mathilde mais l’ensemble du quartier puisque le grand flux automobile induit par la création de ce nouveau boulevard necessite l’adaptation de la totalité du réseau automobile au nouveau systéme.

Extrait des projets de fin d’etude de Hana SAMET et Jassim BOUREDOUCEN

Ecole nationale superieure d’architecture de Marseille département 21 studio relation§sobriété

4 thoughts on “Le Cabot d’hier et d’aujourd’hui.

  1. le Cabot. Quel nom parfait! Donnez de la verdure aux gens ils en font un parc à merde. Ce parc est envahis par les déjections, ça sent mauvais et même les gens qui ont des chiens et qui font chier leur chien s’en plaignent! Véridique! Ils disent » ah bah on est pas les seuls » j’aimais bien ce parc, je lui préfère une autoroute… quel dommage d’en arriver à préférer ce choix là…si les gens font un effort je rejoindrais votre cause, mais pas en l’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *